Profession

De l’acier plus léger ?

Béatrice Béchérini | 7 mai 2020 |

En Chine, des chercheurs ont utilisé l’ingénierie chimique des limites ou CBE pour rendre l’acier plus léger.


Une équipe internationale dirigée par le professeur Hao Chen de l’université Tsinghua de Pékin en Chine a utilisé l’ingénierie chimique des limites pour rendre l’acier plus léger, plus flexible tout en restant ultrarésistant. Les chercheurs ont eu recours à la méthode CBE (Chemical Boundary Engineering) par laquelle les défauts dans la microstructure de l’acier conduisent à la formation d’une discontinuité chimique. Cette méthode permet de créer une structure plus fine, plus ductile (> 20 %), ultrarésistante qui peut atteindre jusqu’à 2.0 GPa (gigapascal) et qui serait moins coûteuse. La microstructure devient ainsi hétérogène et ne craint pas la chaleur, même élevée. Les chercheurs ont mené leurs recherches sur un acier à faible teneur en carbone. Le métal est ensuite soumis à un laminage à froid suivi d’un traitement de révision d’austénite standard (ART) à 600 °C pendant deux heures. Après cela, il est chauffé rapidement avec une vitesse d’augmentation de température de 100 °C par seconde dans une région d’austénite monophasée, puis refroidi immédiatement à température ambiante pour pouvoir aboutir à son état final. Après des tests et des comparaisons avec la technique standard, les chercheurs ont constaté que le matériau devenait plus résistant et flexible en même temps. Les chercheurs ont en effet conclu qu’elle pouvait aussi être appliquée sur d’autres systèmes métalliques et utilisée comme un traitement de surface. Des recherches se poursuivent. (Source : dailygeekshow.com)



PARTAGER

imprimer partager par mail

Informations

Newsletter

2 fois par mois, recevez toute l'info de votre secteur : actualités, nouveaux services et produits, événements…

Je m'inscris

Archives

  • Publi-communiqué Reed Expositions

    Mondial du bâtiment 2019

    Le grand rendez-vous du bâtiment aura lieu du 4 au 8 novembre

    1 septembre 2019

  • De la continuité des mains courantes

    Faut-il obligatoirement assurer la continuité des mains-courantes pour garantir l’accessibilité? La question revient souvent chez les métalliers. La réponse du service technique de l’Union des métalliers.

    24 mai 2019

  • BM Métallerie assure sa transmission

    Fondée en 1981 par Bernard Boisseau, l’entreprise BM de Saint-André de la Marche (49) a depuis le 30 avril un nouveau dirigeant.

    24 mai 2019

Dossiers de la rédaction

Produits et Services